Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Relatez vos écoutes faites chez les uns et les autres, magasins, salles de cinéma ou autre
syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

Pour vous donner un ordre d'idée sur le volume de matériaux que représente un traitement acoustique, il y a pas loin de 5 mètres cubes de laine de roche posée sur les différentes parois et plafond du local. Sans compter le tapis sur thibaude, le molleton aux murs et les rideaux (épais, mais épais, mais alors franchement épais comme je crois l'avoir déjà signalé :lol: :wink: ).

brett952
Intarissable
Intarissable
Messages : 5632
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 14:55
Localisation : Le futur

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par brett952 »

Effectivement, ça commence à faire ! :shock:

Il aurait été intéressant de voir les mesures avant et après traitement.

pleume
Intarissable
Intarissable
Messages : 1284
Enregistré le : mar. 17 janv. 2012 18:12
Localisation : Puteaux dans le 92

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par pleume »

Ca dépend du prix au m² de l'endroit où on habite. A 8 000€ du m² en région parisienne, ouch!!!

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

Par exemple, le plafond mesure environ 30 m². Il y est posé 10 cm de laine de roche. Ça fait tout de suite 3 mètres cubes :wink:

brett952
Intarissable
Intarissable
Messages : 5632
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 14:55
Localisation : Le futur

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par brett952 »

Quand on est chez soi et quand on peut traiter l'acoustique c'est quand même l'idéal!

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

Ces courbes montrent les corrections en amplitudes D et G appliquées par le MiniDSP, une fois celui-ci programmé. Vous trouverez côte à côte les corrections FIR pour Eaubonne, puis pour Briare.

Si on a conscience plus ou moins intuitivement ou empiriquement que le local conditionne la qualité d'une écoute, on en trouvera dans ces comparaisons la confirmation par la mesure. On rappelle qu'il s'agit bien de la même chaine dans deux locaux différents. On voit bien que l'amplitude et la complexité des corrections à Eaubonne sont plus grandes qu'à Briare.
correction FIR eaubonne briare.png
correction FIR eaubonne briare.png (44.64 Kio) Vu 1512 fois

brett952
Intarissable
Intarissable
Messages : 5632
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 14:55
Localisation : Le futur

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par brett952 »

Il s'agit bien de l'amplitude des corrections ?

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

Oui.

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

On annonce l'arrivée d'un nouveau PC ce WE ...

... stay tuned ! :wink:

brett952
Intarissable
Intarissable
Messages : 5632
Enregistré le : ven. 20 oct. 2006 14:55
Localisation : Le futur

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par brett952 »

Yes, :-D

pascalg62
Volubile
Volubile
Messages : 796
Enregistré le : mer. 06 mars 2013 18:41

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par pascalg62 »

le traitement acoustique a donc consisté a disposer de la laine de roche, au bonne endroit j'image, pour limiter les réflexions.
Ce qui a pour effet, si j ai bien tout compris, d absorbé les aigus, et on voit que la courbe sans correction est assez descendante.
ce qui me surprend, c est que la correction FIR a tendance à remonter les aigus .
allez Syber, dit nous tout :-D :-D :-D

Philippe MULLER
Intarissable
Intarissable
Messages : 4760
Enregistré le : sam. 08 nov. 2014 10:20
Localisation : PASSAVANT
Contact :

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par Philippe MULLER »

syber a écrit :On annonce l'arrivée d'un nouveau PC ce WE ...

... stay tuned ! :wink:
Je suis prêt :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

pascalg62 a écrit :le traitement acoustique a donc consisté a disposer de la laine de roche, au bonne endroit j'image, pour limiter les réflexions.
Ce qui a pour effet, si j ai bien tout compris, d absorbé les aigus, et on voit que la courbe sans correction est assez descendante.
ce qui me surprend, c est que la correction FIR a tendance à remonter les aigus .
allez Syber, dit nous tout :-D :-D :-D
Pour schématiser, les petits locaux ont naturellement une faible réverbération (je parle des locaux raisonnablement meublés et qui ne sont pas couverts de carrelage et de baies vitrées du sol au plafond :wink: ) et les locaux de grand volume ont une réverbération naturellement élevée (église, hall de gare, ...). La nouvelle pièce d'Igor est dans le second cas. Hors parmi les traitements acoustiques disponibles, seule l'absorption réduit la réverbération. La diffusion disperse l'énergie dans toutes les directions sans pour autant réduire cette quantité d'énergie. Même si un traitement diffusant comporte une légère part d'absorption, ce n'est qu'une conséquence.

Donc ce local nécessitait en priorité de l’absorption. L'emplacement s'est fait de manière empirique en utilisant des panneaux absorbants utilisés lors des prises de son par Igor. Emplacement de panneau, écoute, déplacement des panneaux. Démarche valable pour les murs ; pour le plafond il a bien fallu se lancer en croisant les doigt.

La baisse dans les aigus est en toute hypothèse une conséquence de ce type de traitement absorbant. Il est normal que la correction FIR qui intervient a posteriori, corrige cette faiblesse en relevant le niveau des aigus. En schématisant, la correction FIR est la fonction inverse de la courbe de réponse mesurée sans correction, la somme des deux donnant une réponse en fréquence idéale.
RF et FIR Briare.png
RF et FIR Briare.png (69.5 Kio) Vu 1382 fois

pascalg62
Volubile
Volubile
Messages : 796
Enregistré le : mer. 06 mars 2013 18:41

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par pascalg62 »

Ok merci Syber pour ces explications.
C'est tout un art l'acoustique d'une salle !!!

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

Ce n'est que du tâtonnement. On aimerait croire à l'existence d'un programme informatique et d'une méthode imparable aussi sûre que 1+1=2 mais ce n'est pas vrai.

Voici une photo qui illustre mes propos :

Image

https://www.franceculture.fr/musique/ph ... ue-absolue

Il s'agit de la maquette au dixième utilisée par le cabinet d’acousticiens qui a réalisé la Philharmonie de Paris. Malgré les budgets conséquents, malgré les compétences certaines, malgré les moyens humains et les simulations informatiques, au final ils font une maquette et multiplient les mesures acoustiques pour tester leurs hypothèses.

Et une fois construite il faudra, si j'en crois ce que j'ai lu dans la presse, quelques mois pour que les exploitants de la salle apprennent et règlent correctement son acoustique.

Philippe MULLER
Intarissable
Intarissable
Messages : 4760
Enregistré le : sam. 08 nov. 2014 10:20
Localisation : PASSAVANT
Contact :

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par Philippe MULLER »

Les courbes fournies ne sont pas fiables puisque relevées à partir d'enceintes dont la linéarité est discutable. En effet, il s'agit d'une paire DIY réalisée dans des conditions qui ne sont pas celles d'un labo. Les corrections présentées peuvent concerner beaucoup de choses très différentes, y compris des problèmes de rayonnement propres à cette paire.
Ce que je constate, c'est que tout ce que j'annonçais voilà quelques années sur hc-fr, s'est produit: suppression du caisson unique, traitement passif plutôt qu'égalisation... L'égalisation finale, telle qu'elle est publiée par Syber, n'est peut-être pas imposée par l'environnement mais par certaines caractéristiques très incertaines de ces enceintes. Nous manquons de documents officiels de Yamaha pour y répondre car cette paire n'existe pas en l'état chez ce constructeur.
La puissance rayonnée étant une donnée fondamentale (et vous savez combien elle comptait pour Cabasse), on ne peut tirer d'enseignements d'une expérience menée avec des enceintes aussi différentes des Cabasse qui font la joie des forumeurs d'ici.

Les conditions de mesure dans un espace semi-réverbérant sont très complexes. Mesurer à la place d'écoute n'est pas significatif, on le sait. Il faut enregistrer ce que le micro de mesure capte à chaque fois pour savoir si ce qui a servi à tracer les courbes ressemble au son que l'on entend dans la pièce (sinon ça ne sert à rien de corriger un son différent). On sera surpris de ne pas reconnaître ce que l'on entend dans la pièce, d'où la grande incertitude qui accompagne les mesures à domicile. En chambre sourde, le son enregistré au point de mesure correspond bien à ce que l'on entend à cet endroit.

Je trouve que l'expérience n'apportera pas grand-chose aux Cabassistes puisqu'elle ne s'appliquera que très très partiellement à leur installation. Une enceinte dont le rayonnement est large ne demandera pas la même chose qu'une autre dont le rayonnement n'est pas aussi généreux.

J'aimerais mettre en garde contre l'emploi de la laine de roche. Ce matériau vieillit très mal et finit par se répandre en poussière dans l'atmosphère du local, ce que vous respirez. Une de mes précédentes régies était traitée de la sorte et cela m'a conduit aux Urgences un 14 juillet, avec une pneumonie purulente, des tuyaux me traversant le dos pour évacuer plus d'un litre et demi de liquide. Je ressemblais à la Diva du 5ème élément. Le pire est qu'on fait entrer les tuyaux sans vous endormir car on n'endort pas les poumons. Il y avait pourtant du tissu devant la laine de roche mais la poussière a fini par par passer au travers. Et pour finir on m'a fait rentrer une caméra par le nez pour visiter les bronches, tout cela à vif, bien entendu sinon je ne vous en parlerais pas.

syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par syber »

Philippe Muller a écrit :J'aimerais mettre en garde contre l'emploi de la laine de roche.
C'est une info importante.
Philippe Muller a écrit :La puissance rayonnée étant une donnée fondamentale (et vous savez combien elle comptait pour Cabasse), on ne peut tirer d'enseignements d'une expérience menée avec des enceintes aussi différentes des Cabasse qui font la joie des forumeurs d'ici.
Certes, mais une fois dit ceci, comment traiter cette information pour nous simples utilisateurs ? Vous nous avez déjà expliqué que le traitement acoustique doit tenir compte de la puissance rayonnée. Certes mais comment obtenir les mesures de cette puissance rayonné de la part des constructeurs des enceintes (Horiz. et Vert.) ? Et si d'aventure on obtient ces mesures, comment les interpréter et quel traitement acoustique adopter en fonction de cette puissance acoustique rayonnée et des dimensions du local ?



Pour résumer ma position vis à vis de ce que je pense être l'intérêt de ce topic :

- sensibiliser le lecteur sur l'importance de l'acoustique des locaux et le couplage enceinte/local sur le résultat écouté. Une enceinte dans deux locaux différents donnera deux écoutes différentes.
- sensibiliser le lecteur sur le traitement acosutique et sur l'ampleur des moyens à mettre en œuvre.
- sensibiliser le lecteur sur une démarche possible.

Que le lecteur possède des Cabasse, des large-bande Lowther (je ne connais pas pire :lol: ) ou des pavillons, il tirera profit de cette sensibilisation. D'autant plus que toutes les enceintes Cabasse, selon leurs technologies et leurs époques, ne rayonnent pas de manière identique. Loin s'en faut. Il n'y a donc pas un traitement acoustique type pour les Cabasse.

Philippe MULLER
Intarissable
Intarissable
Messages : 4760
Enregistré le : sam. 08 nov. 2014 10:20
Localisation : PASSAVANT
Contact :

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par Philippe MULLER »

Je ne suis pas d'accord avec vous sur le fait que cette expérience puisse être bénéfique pour tous les types d'enceintes. La bonne distance est la distance critique, celle où le son direct et le son diffus sont d'égales intensités. Il faut la connaître, savoir la calculer ou la construire. La directivité ainsi que la réverbération de la pièce sont les deux éléments qui influent sur cette distance critique. Toutes les enceintes sont différentes. Il vaudrait mieux partager une expérience réalisée avec des Cabasse. Si elle n'évite pas l'approximation, elle restera suffisamment générique pour concerner la majorité des membres de ce forum. L'expérience d'IK ne concerne que lui et ses protos.

Certains constructeurs sérieux fournissent les courbes de directivité (PSI, je crois); ils permettent de calculer le traitement adapté aux caractéristiques de l'enceinte et à l'acoustique de la pièce pour ajuster la seconde aux premières. Bien sûr, il faut avoir quelques connaissances en acoustique et je ne vois pas comment faire autrement. Même les plus pros des pros (cf votre photo) se cassent la tête avec des maquettes et des calculs très compliqués, sans jamais être certains que cela fonctionnera parfaitement bien.

Croire qu'on peut trouver des solutions simples et bonnes à tout est une escroquerie. C'est comme les salles polyvalentes: faites pour tout et bonnes à rien.
Le seul moyen de se passer de connaissances acoustiques et de (ré) apprendre à analyser ce qui se passe "à l'oreille". Localiser un problème à l'oreille est encore plus efficace que la mesure, laquelle ne permet pas de localiser les problèmes; elle se contente d'en signaler certains, d'en inventer d'autres et d'en oublier aussi.
Modifié en dernier par Philippe MULLER le jeu. 22 juin 2017 16:46, modifié 1 fois.

pascalg62
Volubile
Volubile
Messages : 796
Enregistré le : mer. 06 mars 2013 18:41

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par pascalg62 »

syber a écrit :
Pour résumer ma position vis à vis de ce que je pense être l'intérêt de ce topic :

- sensibiliser le lecteur sur l'importance de l'acoustique des locaux et le couplage enceinte/local sur le résultat écouté. Une enceinte dans deux locaux différents donnera deux écoutes différentes.
- sensibiliser le lecteur sur le traitement acoustique et sur l'ampleur des moyens à mettre en œuvre.
- sensibiliser le lecteur sur une démarche possible.
un grand merci a toi

Philippe MULLER
Intarissable
Intarissable
Messages : 4760
Enregistré le : sam. 08 nov. 2014 10:20
Localisation : PASSAVANT
Contact :

Re: Nouvelle installation d'Igor Kirkwood

Message par Philippe MULLER »

Tout le monde , ici, est sensible à l'importance de l'acoustique (sauf les sourds) mais personne n'est prêt à affronter son propriétaire et/ou sa femme pour transformer son salon en salle d'écoute. Tout ce que vous risquez d'apporter est le vain espoir qu'il est possible d'adopter les solutions d'une personne en toutes circonstances pour que ça fonctionne à tous les coups.

Toutes les pièces n'ont pas les mêmes défauts
Toutes les enceintes ne fonctionnent pas de la même façon etc, etc.

Le traitement à base de laine de roche n'agit que sur le médium et l'aigu or, la plupart des salons ont besoin de solutions plus bas dans le spectre. Il ne faudrait tout de même pas écouter dans un étouffoir à sons. Le TR souhaitable pour une écoute précise en studio est de l'ordre de 0.25s en moyenne, sauf dans les basses.
N'oubliez surtout pas de préciser que les proportions de la pièce peuvent générer des modes coïncidents qu'il faudra résoudre en priorité parce que ce sont les pires. Malheureusement, c'est structurel.

Sinon, on peut faire autrement qu'avec de la laine de roche. Oso, qui connaît le studio de Bernard Neveu vous expliquera comment obtenir une écoute magistrale en toute simplicité.

Répondre