Modifications

Aller à : navigation, rechercher

PST 16

1 035 octets ajoutés, 1 février
aucun résumé de modification
Préamplificateur stéréophonique à transistors.
Le PST 16 est le dernier préamplificateur commercialisé par Cabasse. L'appareil a été présenté pour la première fois au public en même temps que le tuner [[FMT 5]] au [[PST_16#Comptes-rendus_de_salons_d.27exposition|Festival du Son de mars 1971]] à Paris. Il est mentionné sur les fiches tarifaires disponibles sur le Wikicabasse de [[Tarif 1972|1972]] à [[Tarif 1976|1976]].
L'emploi de ce préamplificateur pour des usages professionnels est mentionné dans La destination du PST 16 était tout autant un usage grand public que professionnel, comme le mentionne une publicité de 1974 et la . La [[PST_16#Brochure|brochure]] relative au PST 16 informe d'ailleurs de la possibilité de monter l'appareil en rack.
Le PST 16 offre en effet des possibilités inhabituelles sur un appareil grand public. Ce préamplificateur est conçu comme une table de mixage qui permet de mélanger une combinaison quelconque de ses six entrées. En outre, il présente deux autres caractéristiques remarquables : la possibilité de régler séparément le gain de chacun des deux canaux sur les six entrées grâce à douze potentiomètres montés en façade et une conception entièrement modulaire. Toutes les fonctions électroniques sont implantées sur des circuits imprimés séparés enfichables sur des connecteurs soudés sur une carte-mère ou fixés au châssis. Cette conception permettait notamment à l'utilisateur de configurer et reconfigurer les entrées de toutes les manières imaginables dans la limite de l'inventaire de modules d'entrée disponibles (entrées phonos de différentes natures, entrée microphone, sonde de captation du son d'un téléviseur et entrées haut niveau ayant différentes sensibilités).
== Coupures de presse ==
=== Annonce ===
==== ''Le Haut-Parleur'' n° spécial 1300 ''bis'' ====
'''N.B. :''' L'annonce ci-dessous désigne le nouveau préamplificateur sous la référence "Polaris 16", qui ne correspond à aucune dénomination utilisée par Cabasse, comme en témoigne la publicité "''Faites chanter vos images !''" ci-dessus qui fait référence à la présentation du PST 16 au Festival du Son et au Salon international des composants électroniques de 1971.
 
Parution dans le numéro spécial "Panorama des nouveaux appareils Hi-fi de la saison 1971" du 25 mars 1971 :
 
http://www.forumcabasse.org/depot/Electroniques/PST_16/lhp1300bis-250371.jpg
 
=== Comptes-rendus de salons d'exposition ===
==== ''Diapason'' n° 159 - avril 1971 ====
http://www.forumcabasse.org/depot/Electroniques/PST_16/diapason-annonce-cabasse-pst16-2.jpg
==== ''Radio Bulletin'' - mai 1971 (Pays-Bas) ========= Document =====http://www.forumcabasse.org/depot/Pub_bancsdessais/Presse/Etranger/pb-radiobulletin0571-cabasse-salon-composants.jpg ===== Traduction =====  Le texte ci-dessous est une traduction automatique retravaillée d'une partie du texte original. ''Titre :'' L'électronique à Paris ''Texte :'' (§1) Les perspectives économiques moins favorables - pour le dire avec prudence - ont déjà jeté leur ombre sur le Salon international des composants électroniques, qui s'est tenu cette année à Paris du 31 mars au 6 avril. Bien que plusieurs sociétés y soient présentes pour la première fois, notamment de nombreuses entreprises américaines, plusieurs anciennes connaissances ont brillé par leur absence. Il était également à noter que les grands groupes internationaux occupaient moins d'espace de stand que les années précédentes. Pourtant, le nombre total d'exposants (1 027) était plus important que l'an dernier (756), de sorte que, malgré l'absence de la section Électroacoustique, une salle supplémentaire a été ajoutée à la salle d'exposition cette année. Y ont été exhibés les machines, les outils auxiliaires et les matériaux pour la fabrication de circuits imprimés, de circuits intégrés et de circuits hybrides. (§2) Comme l'exposition secondaire d'électroacoustique n'a pas été maintenue cette année, plusieurs sociétés ont installé des appareils audios sur leurs stands, sous couvert "d'exemples d'application" des différents composants. Ainsi, Neumann a montré une table de contrôle transportable mais complète pour six canaux ; Cabasse un programme Hi-fi complet, comprenant un nouveau syntoniseur FM [[FMT 5]] de haute qualité : rapport signal sur bruit meilleur que 60 dB avec un signal d'antenne 2 µV et 30 kHz de déviation ; réjection de la fréquence image meilleure que 100 dB ; distorsion inférieure à 0,2% et séparation des canaux stéréos meilleure que 40 dB. S'y ajoute un nouveau préamplificateur stéréo PST 16 et deux nouvelles enceintes acoustiques avec amplificateurs intégrés : le [[Galion]] "54.330" avec trois haut-parleurs (graves-médiums-aiguës), chacun avec son propre amplificateur de 20 W, et l'[[Ouragan]] "54.840", un reproducteur de 100 W pour grandes salles. ==== ''Fono Forum'' - juin 1971 (Allemagnede l'Ouest) ====
Compte-rendu du Festival du Son de 1971 à Paris, à l'occasion duquel Cabasse a effectué des démonstrations à partir de [[Les_systèmes_de_stéréophonie_à_plus_de_deux_canaux|prises de son en quatre canaux]].
http://www.forumcabasse.org/depot/Pub_bancsdessais/Presse/fono-forum-festivalduson71.jpg
===== Traduction partielle =====
''Titre :'' Des nouvelles de Paris : Hi-fi en bord de Seine
(§1) Une fois de plus, ce fut une grosse bousculade. Les années précédentes, le leitmotiv était de vouer le bâtiment d'exposition aux gémonies, en espérant mieux l'année prochaine. Mais en 1971, on se retrouva encore une fois dans l'ancien hôtel Prince sur les bords de la Seine, étroit, avec des couloirs sans fin et des escaliers abrupts.
Malgré tout, l'auteur confirme que l'exposition hi-fi (la dénomination officielle de l'événement est : 13ème Festival du Son avec salon hi-fi) est devenue de plus en plus intéressante au fil des années. Et cela pour deux raisons : d'une part, elle permet de prendre connaissance de l'état général du marché français, pour lequel elle est destinée ; d'autre part, elle permet de voir et d'écouter une importante partie de l'offre actuelle de matériels. Le visiteur allemand n'y a généralement pas découvert de nouveautés intéressantes, dans la mesure où les exposants germaniques n'ont présenté que de vieilles connaissances. Les principales nouveautés provenaient de l’industrie française, qui, comme on le sait, est très faiblement représentée en Allemagne. Ces productions pourraient pourtant apporter un nouvel attrait aux magasins spécialisés allemands. Chez Scientelec, on a pu entendre une très bonne démonstration en quadriphonie. La méthode n’est pas, comme on l’a prétendu, artificielle, mais elle permet de rendre audible l’espace sonore contenu dans les programmes en deux canaux. Il semble que le système fonctionne selon la technique développée par David Hafler : un filtre passif (ici installé dans l’une des enceintes§3) extrait les informations spatiales contenues dans le programme et les redirige vers les deux enceintes supplémentaires. L'une d'elles se situait entre les haut-parleurs principaux à l'avant et l'autre derrière le point d'écoute. Apparemment, ce système est utilisable avec n’importe quel amplificateur. [[Les_systèmes_de_stéréophonie_à_plus_de_deux_canaux|Un système de Cabasse]] fonctionnait de la même manière. Là aussi, la source provenait d’un magnétophone deux pistes dont étaient extraits quatre canaux reproduits sur quatre enceintes réparties dans la salle de manière à produire un effet de spatialisation clairement perceptible. Les nouveautés les plus importantes nous ont paru provenir de Cabasse : un [[FMT 5|syntoniseur]] avec de bonnes spécifications et un préamplificateur dont les entrées sont non seulement commutables - par des boutons-poussoirs rangés en ligne dans la partie inférieure de la façade - mais aussi réglables en niveau, avec la possibilité de les mixer les unes avec les autres. Dans le secteur des enceintes acoustiques, Cabasse a présenté les modèles [[Galion]] 45330 et [[Ouragan]] 2VT, qui tous deux incorporent des filtres actifs et les amplificateurs de puissance. Les haut-parleurs semblent être l’un des grands atouts de l’industrie française de la haute fidélité. En tout cas, ce constat s'impose au vu des haut-parleurs de toutes les formes (les Français sont très inventifs de ce point de vue) et de toutes les couleurs (y compris de couleurs sonores) qui pouvaient être vus et entendus. Les productions de trois fabricants méritent d'être mentionnées : les enceintes d'Elipson, de EMI/Rich et d'Audiotec, ce dernier proposant également de très bons appareils électroniques. Dans l’ensemble, le salon hi-fi de Paris demeure l'une des expositions la plus colorée, vivante, instructive et intéressante de cette branche industrielle en Europe. ''Légende des illustrations :'' La hi-fi à Paris sous le signe de la mode : en haut l'amplificateur Esart Ten, à gauche une enceinte Scientelec et en bas un "Ensemble" du même constructeur.
''Traduit de l'allemand par Scytales.''
==== ''Fono Forum'' - novembre 1973 (Allemagne de l'Ouest) ====
Second compte-rendu de l'exposition radiophonique internationale de 1973 à Berlin. Les extraits relatifs à Cabasse sont présentés. L'intégralité de ce compte-rendu est accessible en consultation payante dans les archives en ligne du magazine ''Fono Forum'' : [https://fonoforum.de/archiv/1971/11/hifi-report-24179 cliquez ici !].
 
===== Document =====
 
http://www.forumcabasse.org/depot/Pub_bancsdessais/Presse/Etranger/rfa-ff1173-cabasse-berlin-1.jpg
 
http://www.forumcabasse.org/depot/Pub_bancsdessais/Presse/Etranger/rfa-ff1173-cabasse-berlin-2.jpg
Second compte-rendu de l'exposition radiophonique internationale de 1973 à Berlin, qui mentionne la présentation du préamplificateur PST 16 et du syntoniseur [[FMT 5]] (page 1146). Ce compte-rendu est accessible en consultation payante dans les archives en ligne du magazine ''Fono Forum'' : [httpshttp://fonoforumwww.forumcabasse.deorg/depot/archivPub_bancsdessais/1971Presse/11Etranger/hifirfa-ff1173-cabasse-reportberlin-24179 cliquez ici !]3.jpg
=== Banc d'essais ===
3 107
modifications

Menu de navigation