Sa majesté Minor

Les bons films, ou les DVD techniquement impressionants.
Répondre
Avatar du membre
syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Sa majesté Minor

Message par syber » ven. 19 oct. 2007 10:21

Bonjour,



La critique a tellement éreinté "Sa Majesté Minor", que cela a fini par attiser ma curiosité. Comme j’apprécie les précédents films de ce réalisateur, j’ai souhaité me faire ma propre opinion.

Allais-je me découvrir scatologue et pornographe, comme le laissaient penser les critiques ?

… Et bien non ! Bien au contraire !

J’ai pour ma part, vu un film érudit et intelligent. Un film un peu cochon, certes, mais visuellement bien plus « propre », moins « choquant » que ne l’était « Au nom de la rose », par exemple. Souvenez-vous par exemple de la scène où l’on retrouve un moine cul par dessus tête dans la marmite où il est mort ! Rien de tout cela dans « Sa majesté Minor » dont l’esthétique du film est primesautière.

Alors pourquoi cette volée de bois vert de la part des critiques ? Le côté paillard du film ? Soyons sérieux, il y a pire dans n’importe quelle bande dessinée de nos jours ! C'est à peine si l'on voit deux fois un bout de téton dans tout le film. Non, le problème est ailleurs et cela sent le règlement de compte, pour des raisons qui m'échappent !

Pour ma part, qu’ai-je vu dans « Minor » ? Un scénario qui aborde les mythes fondateurs de nos religions et de notre civilisation, qui nous rappelle nos origines animales (cela peut–être vexant pour ceux qui veulent à tout prix l’oublier), notre touchante naïveté à croire aux miracles, au merveilleux et au veau d’Or !

Et si ce film nous montrait comme dépendants avant tout de nos pulsions et de nos passions, et ce depuis les temps premiers. Sommes-nous aujourd’hui devenus si libres, pragmatiques, rationnels et efficaces que nous le pensons ?

Néanmoins, le film n’est pas entièrement réussi. Le début du film à du mal à s’installer et manque de rythme. Les acteurs paraissent coincés dans leur jeu. Cassel et Garcia semblent se demander de leurs rôles si c’est du lard ou du cochon. Doivent-il forcer le trait et aller vers la comédie pure ou bien adopter un minimum de réserve et de sérieux ? Puis, est-ce parce que l’on entre de plus en plus dans le film ou est-ce par ce que le film choisit de plus en plus le ton de la comédie, la réalisation de Annaud s’épanouit et trouve son juste ton.

« Sa Majesté Minor », m’a fait penser dans ses effets à « 1941 » de Spielberg. Sa tentative de réaliser un film drôle s’était soldée par une réalisation mi-figue, mi-raisin. N’est pas Capra, Edwards ou Weber qui veut. Se frotter à, et réussir une comédie – car je crois bien que c’est là l’intention initiale de Annaud - demande des aptitudes, une précision, un rythme bien particuliers.

Pour finir ce court billet, j’ai eu du plaisir à voir ce film, avec un sourire sur mes lèvres du début à son terme. Je ne regrette pas d’avoir dépenser 9 € et c’est un film qui me procure de l’amusement et de la réflexion lorsque j’y repense. Ce qui n’est pas toujours le cas !

A mon sens, il n’a manqué à Annaud sur ce film, que d’avoir la « Vis Comica » !

7/10

Répondre