Michel Petrucciani

Du Jazz sous tous supports
Répondre
helio
Loquace
Loquace
Messages : 402
Enregistré le : dim. 15 déc. 2013 12:19

Michel Petrucciani

Message par helio » jeu. 02 mars 2017 18:42

Image

Bonsoir
L'album Michel Plays Petrucciani.
Le vinyle est un de mes derniers achat dans ce format dans les années 80.
Dernièrement desirant le numériser je suis tombé sur un album CD d'occase et finir par l'acheter pour une bouché de pain comme c'est le cas en ce moment.. les gens les revendent peut-être.. pour probablement acheter du vinyle... LOL
Pour les amateurs de Petrucciani c'est un enregistrement avec d'excellents titres très enjoués et rythmé à souhait. Piano et contrebasse et quelques notes de guitare demi caisse "Archtop"..
Je connais bien cet album vinyle et il me tardait de pouvoir écouter la version CD. Bref..
L'album vinyle et CD tournent donc ensemble, le sélecteur de source de l'ampli servant de dispatching.
Le niveau sonore étant proche de celui que je connais d'une contrebasse et d'un piano droit à quelques mètres. C'est donc fort et éprouvant dans une pièce d'habitation.
On obtient légèrement moins de niveau sur le vinyle. J'augmente à chaque dispatching afin d'ajuster avec celui du CD.
Si on fait abstraction des craquements et quelques autres inconvénients.. La différence reste de mon point vue assez ténue. Sur le CD les cymbales sont cependant mieux définies et plus présentes. La contrebasse me semble aussi présenter un "grain de timbre" plus détaillé.
On entend sur "One night at ken and jessica's" à 2'04 un "soupire de plaisir discret de Michel Petrucciani, présent sur le vinyle et le CD pour ce dernier plus subtile et vrai et moins "distordu".
Le piano est très très proche en timbre et en volume entre les deux supports .
Encore une fois il faut vraiment être attentif ce qui demande une certaine concentration pour remarquer ces légères différences.
Elles sont plus marquées sur le dernier titre de chaque face A et B du vinyle.
En conclusion le CD offre un meilleur rendu mais il faut faire "gaffe"...

helio
Loquace
Loquace
Messages : 402
Enregistré le : dim. 15 déc. 2013 12:19

Re: Michel Petrucciani

Message par helio » sam. 04 mars 2017 10:28

helio a écrit : Le niveau sonore étant proche de celui que je connais d'une contrebasse et d'un piano droit à quelques mètres. C'est donc fort et éprouvant dans une pièce d'habitation.
En réécoutant hier je me suis rendu compte que c'était possible pour la contrebasse et le piano.. mais plus vraiment avec la batterie de Roy Haynes.
Les coups de cymbales n'ont pas la même puissance et la donc la même ampleur que dans la réalité et cela pour le CD et un peu plus pour le Vinyle.
Dans ce que je crois comprendre la puissance acoustique demandé par un simple coup de cymbale est finalement considerablement plus importante. 20 fois supérieur par rapport au niveau sonore moyen du piano et trois fois cette valeur pour la contrebasse. :shock:
Je comprend qu'il soit nécessaire impérativement d'utiliser des HP avec un excellent rendement et une tenue en puissance tout aussi importante.
D'un point vue theorique la puissance du 30BZ18 +dom12 + dom4 a sans doute atteint sa limite et l'ampli Stereo aussi.. qui devrait être capable de délivrer une puissance instantanée par canal de 300W :shock:
Rappel que les cymbales couvrent des fréquences entre 250Hz á 16kHz.
Les micros pour la prise de son ont-ils les mêmes "exigences" de réponses en fréquences et tenue en puissance..?

pecheur1958
Membre d'honneur
Messages : 6551
Enregistré le : ven. 24 oct. 2008 18:13

Re: Michel Petrucciani

Message par pecheur1958 » sam. 04 mars 2017 17:11

Une batterie à niveau réel dans un appartement, c'est :shock: pour les oreilles, ::diktat:: par les voisins et :triste: pour l'amende

Avatar du membre
syber
Intarissable
Intarissable
Messages : 10269
Enregistré le : jeu. 14 sept. 2006 18:46
Localisation : Hauts de Seine

Re: Michel Petrucciani

Message par syber » sam. 04 mars 2017 17:17

A ma connaissance, en concert acoustique d'un trio de jazz, la contrebasse est amplifiée là où le piano et la batterie n'en ont pas besoin. Tout simplement pour aligner leurs puissances respectives. Ces instruments en sont pas prévus pour jouer ensemble à l'origine.

Le raffut que fait une batterie, on ne peut pas se l'imaginer tant que l'on est pas allé dans une boîte de Jazz. Elle couvre même trop le piano le plus souvent si le batteur envoie un peu trop.

Avatar du membre
peter77
Intarissable
Intarissable
Messages : 8236
Enregistré le : mer. 18 juil. 2007 11:51
Localisation : Seine et Marne

Re: Michel Petrucciani

Message par peter77 » sam. 04 mars 2017 18:15

je suis allé voir Jacques Loussier plusieurs fois et jamais la contrebasse n'était amplifiée. mais c'est peut être l'exception...

helio
Loquace
Loquace
Messages : 402
Enregistré le : dim. 15 déc. 2013 12:19

Re: Michel Petrucciani

Message par helio » dim. 05 mars 2017 00:35

Bonsoir

Diable c'est vrai que la batterie envoi parfois sévère lors d'un concert ! Aujourd'hui je fais attention de ne pas,être trop près idem avec les cuivres. Une fois obligé d'aller au fond de la salle et même de sortir :?
La contrebasse ne nécessiterait pas normalement d'être amplifiée avec un piano seul, le pianiste jouant piano pianissimo...
cela dans une petite salle de concert. Cependant je les vois génèralement amplifiés quand il y a des percussions/batterie.
En Musique Classique lors des floreal Musical ce n'est pas le cas...le chef d'orchestre est là pour ajuster et contrôler le niveau sonore de chaque musiciens. C'est quand même du pain béni pour la prise de son. :-D

Répondre