Cabasse Goelette MC

Pour parler des modèles d'enceintes apparues avant le SCS
Philippe MULLER
Intarissable
Intarissable
Messages : 4760
Enregistré le : sam. 08 nov. 2014 10:20
Localisation : PASSAVANT
Contact :

Re: Cabasse Goelette MC

Message par Philippe MULLER » mer. 09 mai 2018 19:46

helio a écrit :
mer. 09 mai 2018 18:52
diapason59 a écrit :
mar. 08 mai 2018 23:57
tout à fait! mais en même temps c'est pas parceque l'on a un ampli de 100/200w capable de crête de 1kw que l'on écoute souvent et longtemps à cette énorme puissance à moins d’être sourd :-| , par contre il sera bien évidement capable de restituer toute la dynamique à bas niveau sur des fortes en comparaison d'un ampli de moindre puissance .
Oui pour la dynamique à bas niveau qui correspond pour moi à la distance que j'aurais éventuellement choisi pendant et pour profiter d'un concert. Pas forcément amplifié par exemple sur une formation de cuivres j'ai tendance à prendre naturellement un peu de recul.
Je comprends assez facilement que Georges Cabasse écoutait à niveau fort "correspondant proche de la scène" mais pas très longtemps. On est alors parfois dans la zone d'inconfort acoustique.
Les musiciens classiques ont d'ailleurs souvent de gros problèmes auditifs comme ceux en musique Rock.
Baisser le niveau ne correspond pas du tout à la sensation obtenue en s'éloignant. Quand on s'éloigne des musiciens le niveau du son direct baisse mais ce qui est perdu est remplacé par la réverbération. Dans une salle, à partir de la distance critique, le niveau sonore ne baisse plus, il change simplement de nature. La distance critique ne se situe pas très loin de l'orchestre. On peut considérer qu'à partir du premier rang de spectateurs, le niveau sonore est établi et ne varie plus ensuite. Il est moins précis vers le fond mais pas moins fort.

Je regrette que l'on prenne toujours les mêmes exemples excessif pour illustrer le niveau sonore d'une salle. On pourrait croire qu'il n'y a de musique classique que symphonique, avec cuivres rutilants, percussions violentes, chœur de 200 personnes, genre Dies Irae du Requiem de Verdi. Si vous écoutez une Partita ou une Suite de Bach, une œuvre de Debussy, un trio, un quatuor, des sonates.... vous écoutez de la musique prévue pour être écouté dans un salon, d'où le nom de musique de chambre; c'est la plus jouée et de loin car les salles capables d'accueillir un grand orchestre ne sont pas si nombreuses. Même la musique symphonique de Mozart ou Haydn fait appel à un dispositif assez réduit. La musique de chambre doit être écouté d'assez près sinon on passe à côté de beaucoup de choses. J'ai discuté avec pas mal de compositeurs (je connais particulièrement bien Philippe Hersant) à propos de ce qui doit être entendu. Aucun n'a prévu de faire entendre sa musique depuis le fond de la salle.

N'oubliez-pas que le niveau moyen est faible (75dB pour un piano). Ce sont les crêtes qui sont puissantes mais elles ne durent que quelques millisecondes.

Avatar du membre
Scytales
Intarissable
Intarissable
Messages : 1151
Enregistré le : ven. 01 déc. 2006 20:01

Re: Cabasse Goelette MC

Message par Scytales » mer. 09 mai 2018 20:22

Philippe MULLER a écrit :
mer. 09 mai 2018 19:46
Je regrette que l'on prenne toujours les mêmes exemples excessif pour illustrer le niveau sonore d'une salle. On pourrait croire qu'il n'y a de musique classique que symphonique, avec cuivres rutilants, percussions violentes, chœur de 200 personnes, genre Dies Irae du Requiem de Verdi.
Et encore, un bon chef d'orchestre peut tirer un ambitus dynamique très important de sa formation et il est tout aussi important pour lui de dompter la puissance sonore de chaque pupitre pour obtenir un équilibre harmonieux des différentes voies de l'orchestre. Haskil, sur HCFR, a souvent cité une anecdote attribuée à Richard Strauss, qui s'adressait ainsi à ses élèves chefs d'orchestre : "Si vous entendez toujours les trompettes, c'est qu'elles jouent encore trop fort." :lol: Un orchestre dont le chef ne connaît pour toutes nuances dynamiques que le mezzo forte et le fortissimo est d'un ennui mortel à écouter, même si l’œuvre est géniale.

crimson
Volubile
Volubile
Messages : 858
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015 22:00

Re: Cabasse Goelette MC

Message par crimson » mer. 09 mai 2018 21:09

Philippe MULLER a écrit :
mer. 09 mai 2018 18:10
Mes connaissances ne sont pas illimitées mais je trouve normal de les partager avec des "passionnés de la marque d'enceintes Cabasse". Ce que je ne comprends pas très bien, c'est pourquoi certains viennent ici pour dénigrer les principes de la marque alors qu'ils ont choisi des enceintes Cabasse qu'ils trouvent très bien. A votre avis: comment ont-elles été faites ces Cabasse ?
Ceux qui viennent dénigrer les principes de la marque n’ont assurément pas su tirer le meilleur de leurs enceintes Cabasse... sinon ils ne viendraient pas ici pour se plaindre; ou alors à vouloir donner des leçons sur « l’égalisation moderne » qu’ils pensent avoir réussie !

La base du problème étant l’absence totale de vécu des instruments acoustiques réels. Ainsi l’utilsation qu’ils font de leurs Cabasse ne vient pas répondre à un besoin de revivre des sensations sonores authentiques... dont ils ne soupçonnent même pas l’existance ! :roll:

helio
Loquace
Loquace
Messages : 402
Enregistré le : dim. 15 déc. 2013 12:19

Re: Cabasse Goelette MC

Message par helio » mer. 09 mai 2018 21:47

crimson a écrit :
mer. 09 mai 2018 21:09
La base du problème étant l’absence totale de vécu des instruments acoustiques réels. Ainsi l’utilsation qu’ils font de leurs Cabasse ne vient pas répondre à un besoin de revivre des sensations sonores authentiques... dont ils ne soupçonnent même pas l’existance ! :roll:
Je vis avec des instruments acoustiques avec des camararades musiciens. C'est principalement des instruments à cordes. Franchement les points de repères des sensations sont difficiles à jauger surtout quand on sait qu'un Instruments d'une même famille peut avoir un timbre différent une puissance différente.
De ce point vue la Live Music est probablement le seul moyen avec l'habitude d'ecoute pour rester totalement objectif. Il faut donc plus que des soupçons c'est certain.
Les possesseurs de Cabasse ont remarqué que cela "sonne" vrai mais n'auront jamais les moyens de savoir si cela "sonne" juste.

Philippe MULLER
Intarissable
Intarissable
Messages : 4760
Enregistré le : sam. 08 nov. 2014 10:20
Localisation : PASSAVANT
Contact :

Re: Cabasse Goelette MC

Message par Philippe MULLER » mer. 09 mai 2018 22:33

helio a écrit :
mer. 09 mai 2018 21:47
Les possesseurs de Cabasse ont remarqué que cela "sonne" vrai mais n'auront jamais les moyens de savoir si cela "sonne" juste.
C'est déjà remarquable !
Si le mélomane sait que ses enceintes ont passé le test de la LM avec succès, il saura qu'elles sont capables de tirer le meilleur d'un bon enregistrement; toute déception aura une autre cause.

helio
Loquace
Loquace
Messages : 402
Enregistré le : dim. 15 déc. 2013 12:19

Re: Cabasse Goelette MC

Message par helio » mer. 16 mai 2018 21:19

Philippe MULLER a écrit :
mer. 09 mai 2018 22:33
helio a écrit :
mer. 09 mai 2018 21:47
Les possesseurs de Cabasse ont remarqué que cela "sonne" vrai mais n'auront jamais les moyens de savoir si cela "sonne" juste.
C'est déjà remarquable !
Si le mélomane sait que ses enceintes ont passé le test de la LM avec succès, il saura qu'elles sont capables de tirer le meilleur d'un bon enregistrement; toute déception aura une autre cause.
C'est comme ça que je suis revenu vers Cabasse avec les Sloop. Dans un première temps une opportunité LBC et l'esprit de nostalgie a fait le reste. Une fois "branché" écouté à la maison. :shock: C'était juste :-D détaillée sans sonorité parasite
,monochrome feutré.
Il m'a semblé avoir perdu beaucoup toutes ces années de Musique sans Cabasse...mais était-ce si grave ? Comme me le dit souvent un copain les regrets sont stériles.
L'important c'est bien la Musique sous toutes ces formes. Les instruments acoustiques ont une place de choix dans ce vaste monde musical et les Enceintes Cabasse sont là pour leur rendre justice.

Répondre